Panna cotta aux fruits de la passion

Publié le par Choup'

Envie d'un dessert rapide à faire, frais et vraiment facile à réaliser ? Foncez tout de suite en cuisine pour préparer ces petites verrines de panna cotta aux fruits de la passion.

La crème est très légère et le coulis de fruits de la passion et d'ananas apportera une touche d'exotisme à votre repas. Vous pouvez accompagner ces verrines de petits biscuits comme des langues de chat ou des rochers à la noix de coco.

Pour un rendu encore plus original, penchez vos verrines (sur un support à oeufs par exemple) avant de les placer au frais.

Ingrédients (pour 6 petites verrines)

25 cl de crème liquide entière
25 g de sucre en poudre
1 gousse de vanille
1 feuille de gélatine
8 g de maïzena
4 fruits de la passion
15 cl de jus d’ananas
10 cl d’eau

Panna cotta aux fruits de la passion

Préparation

Commencez par préparer la crème.

Faites ramollir la feuille de gélatine dans un bol d'eau froide.

Dans une casserole, mélangez la crème avec le sucre et la gousse de vanille fendue en deux et portez à ébullition.

Retirez la casserole du feu, enlevez la gousse de vanille et attendez quelques minutes avant d’ajouter la feuille de gélatine préalablement essorée.

Mélangez bien et répartissez dans les verrines avant de les placer au frais pendant au moins 1 heure.

Préparez ensuite le coulis de fruits de la passion.

Coupez les fruits de la passion en deux et déposez la pulpe dans une petite casserole, ajoutez le jus d'ananas puis portez à ébullition.

Panna cotta aux fruits de la passion
Panna cotta aux fruits de la passion

Dans un verre, mélangez l'eau avec la maïzena.

Ajoutez ce mélange dans la casserole et portez de nouveau à ébullition.

Si vous souhaitez, vous pouvez passer le coulis au chinois (si vous souhaitez un coulis lisse et sans graines) ou le laisser tel quel. Placez-le au frais.

Versez le coulis sur les panna cotta juste avant de les servir.

Panna cotta aux fruits de la passion
Panna cotta aux fruits de la passion

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article